Le Renard roux 

Depuis le début de l’année, le CEDAF a accueilli 17 renards dont 13 petits renardeaux.

Nom commun : Renard roux
Nom scientifique : Vulpes vulpes
Famille : Canidés
Taille : 90 à 112 cm  et 35 à 40 cm de haut au garrot.
Poids : 3,6 à 6,8 kilogrammes
Longévité : De 2 à 5 ans à l’état sauvage et jusqu’à 15 ans en captivité.
Habitat : Toutes sortes d’habitats y compris les secteurs habités – champs à proximité des forêts, forêts denses, marais entourés de buissons, villes.
La quasi-totalité de l’hémisphère nord, bien qu’il soit également présent en Océanie suite a son introduction par l’homme.
Régime alimentaire : Le renard est carnivore à forte tendance omnivore ; il se nourrit principalement de petits rongeurs et peut, plus rarement, manger des végétaux tels que des graines, des champignons ou des fruits.

Le renard roux est un mammifère de taille moyenne de la famille des canidés (mammifères carnivores ayant des griffes non rétractiles). C’est aussi la plus grande espèce du genre Vulpes. Comme son nom l’indique, sa fourrure est rousse, plus ou moins épaisse selon les saisons. Sa gorge et son ventre sont blancs.

Le renard roux à un corps allongé avec des membres relativement court par rapport à sa taille. Sa queue, quant à elle, mesure environ 70% de sa longueur corporelle. Elle est longue et touffue, et se termine par une petite touffe de poils blanc ; elle sert à l’animal de balancier pour maintenir son équilibre. Le renard dispose d’un système digestif de petite taille par rapport à sa morphologie ce qui l’oblige à se nourrir fréquemment, ce qui explique qu’il passe environ un tiers de son temps à chasser. Contrairement à de nombreux canidés, il chasse en solitaire, généralement tôt le matin et tard le soir.

La technique de chasse du renard s’appelle le mulotage. Lorsqu’il a repéré sa proie, il se met en position, s’accroupie puis bondit en l’air pour retomber la tête la première sur celle-ci. Elle est alors tuée sur le coup d’une morsure à la nuque. Seul un saut sur cinq est couronné de succès.

L’espèce est classée en préoccupation mineure par l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature). Le renard roux est considéré comme nuisible dans presque tous les départements français où il est chassé et piégé pour cause de prédation sur le gibier et les animaux de basse-cour. Toutefois, le renard est aussi un animal utile en consommant un grand nombre de rongeurs et en éliminant les charognes et les animaux malades.