Vanneau huppé

    Un vanneau huppé nous a été amené au CEDAF le 28 février. D’après la personne qui nous l’a amené, il était piégé dans un trou et ne pouvait pas en sortir, elle a donc préféré l’amener au centre de soins. A l’examen clinique, l’oiseau était très maigre et souffrait de diarrhée. Il restera donc quelques jours au CEDAF.

Nom commun : Vanneau huppé

Nom scientifique : Vanellus vanellus
Famille : Charadriidés
Taille : 28-31 cm
Envergure : 82-87 cm
Poids : 130-330 g
Longévité : jusqu’à 23 ans
Habitat : milieux ouverts et plutôt humides, facile à parcourir, avec un sol nu ou une végétation basse comme les plaines cultivées, les prairies humides, les bords d’étangs, les tourbières, les landes, les marais d’eau douce et saumâtre, les zones inondées, les prés-salés et côtiers.
Régime alimentaire : principalement des invertébrés (insectes, araignées, lombrics, larves) et occasionnellement des graines.

 

    Le vanneau huppé est un oiseau limicole (petit échassier, adapté au milieu humide et vaseux). On le retrouve dans l’hémisphère nord, de l’Atlantique à la mer du Japon. C’est un migrateur partiel (des individus migrent et d’autres non), il hiverne dans le sud et l’ouest de l’Europe, au Moyen-Orient, au  Pakistan, dans le nord de l’Inde, en Birmanie, et dans le sud de la Chine et du Japon.

    Il est reconnaissable à sa longue et fine huppe noire, ses larges ailes noires à extrémités blanches et son dos noir à reflets verts. Sa poitrine et sa gorge sont noires, le dessous du corps  est blanc, ses joues sont blanches barrées de noire, et l’arrière de la tête est marron. Son bec est noir et ses pattes sont roses foncées.

  L’espèce est classée en quasi menacée par l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature). Les populations de cette espèce sont actuellement en déclin. La dégradation des milieux de reproduction en est la cause principale (assèchement de zones humides, agriculture intensive…).