Le Martinet noir

Nom commun : Martinet noir
Espèce : Apus apus
Poids / Tailles : 38 à 45g / 17 cm
Envergure : 42 à 48 cm
Longévité : 20 ans
Habitat : Rupestre, falaise, trou d’arbre, grottes. Très bien adapté au milieu urbain, il peut nicher sous les toits de vieux édifices, ou dans les anfractuosités de diverses constructions: silo, cheminée,viaduc, pont…
Régime alimentaire : Exclusivement insectivore.

Saviez-vous combien de temps le martinet noir peut rester en vol sans se poser ?

D’après une étude menée en Suède par le professeur Hedenström, le martinet noir reste en vol 10 mois sans se poser. Jour et nuit, durant ces longs mois, l’oiseau mange, dort et s’accouple dans les airs . Pouvant atteindre les 200 km/h en vol grâce à ses ailes en forme de faucilles recouvertes de plumes rigides, le martinet noir est considéré comme l’un des oiseaux européens les plus rapides d’où son surnom le “seigneur du ciel”. Pour se reposer, les martinets pratiquent aussi le vol plané qui leur permet de consommer moins d’énergie. Ce type de vol est généralement observé la nuit.

Le grand voyage du martinet

Eh bien oui le martinet noir est grand migrateur. Il arrive chez nous en ce moment même. Si vous levez les yeux au ciel, vous pouvez apercevoir ce bel oiseau, aux cris stridents, voler en groupe et s’engouffrer dans de petits trous. Se nourrissant exclusivement d’insectes, le printemps et l’été semblent être les saisons idéales pour le martinet. De mai à juillet, les martinets se reproduisent en vol et construisent leur nid sur une surface plane, se composant de paille, d’herbe, de feuilles et de plumes, le tout cimenté par de la salive. Les œufs pondus, les deux parents les couvent durant 19-20 jours. Adultes et jeunes martinets se mettent en route direction l’Afrique dès le mois d’août et y restent jusqu’au printemps suivant.

Le bref du martinet

Le martinet noir appartient à la famille des apodidés. Souvent confondu avec les hirondelles, le martinet noir est comme, son nom l’indique, d’un plumage sombre sur l’ensemble de son corps et un peu plus clair au niveau de sa gorge. Il n’y a pas de différences entre mâle et femelle. Quant au juvénile, ses  » plumes de couverture  » sont bordées d’un liséré blanc, son front est clair. Par rapport aux hirondelles, les ailes des martinets sont plus longues mais étroites, plus rigides et en forme de faucille. Le martinet se nourrit de “plancton aérien”, c’est-à-dire de petits insectes et d’arachnides assez légers pour être emportés par les courants d’air. L’espèce est grégaire, formant des colonies de quelques dizaines de couples. Elle est monogame et les couples sont fidèles d’une année sur l’autre.

La rénovation des habitats : un danger pour le martinet

Le martinet noir est une espèce nicheuse très répandue en France. Pourtant, les associations naturalistes craignent pour l’espèce. La rénovation de bâtiments et les constructions nouvelles pourraient entraîner assez rapidement le déclin de la population. Lors de travaux de rénovation de façade, des entrées de nids sont souvent bouchées ou, simplement, la présence d’échafaudages empêche l’accès au nid. De plus, les nouvelles constructions, sans cavité, ne permettent pas à cet oiseau de s’installer pour la nidification.

Les Martinets au CEDAF

Les martinets noirs arrivent au début du printemps. Si, par accident, il se retrouve au sol, le martinet est en grande difficulté pour décoller. Il est alors souvent amené au centre pensant que l’animal est blessé. En effet, cet oiseau a de toutes petites pattes, on a donc l’impression que le martinet est à plat ventre sur le sol. Pour lui permettre de décoller, il suffit de le prendre avec délicatesse, de l’emmener dans une zone dégagée (terrain de foot, par exemple) et de le poser sur la paume de sa main pour l’aider à prendre son envol. Cliquez-ici pour plus de détails : J’ai trouvé un Martinet à terre.

Les martinets noirs moments

Découverts au sol, sûrement dû à des chocs, ces sublimes oiseaux sont actuellement au centre d’élevage des juvéniles de Chennevières, entre les mains de notre experte des martinets noirs, Céline.
Chaque été, plus de 200 martinets nous parviennent. Pour les aider au mieux, après leur long périple, nous avons besoin de vous pour les nourrir. En effet, les martinets sont les animaux les plus chers à nourrir car ils ont besoin d’aliments très spécifiques et extrêmement coûteux.  Nous comptons sur vous pour notre appel à dons .