Le déménagement du CEDAF et de Faune Alfort


Depuis longtemps annoncé, le changement de locaux du centre de soins et de l’association au sein de l’école vétérinaire était attendu avec impatience par tous les membres de l’équipe. 

Car si le bâtiment Letard, qui les abrite depuis leurs débuts, était cher au cœur de tous, il était devenu au fil du temps de plus en plus étriqué et vétuste et ne pouvait plus répondre aux besoins et à la réalité d’un centre de soins tel que le nôtre. 


Un déménagement très attendu

Bien que ce déménagement ait été grisant par son attrait de la nouveauté et la promesse de bâtiments et de matériels neufs, il a également été une source de stress en raison de la longue attente qui l’a précédé. 

Car, si sur les réseaux sociaux et par les moyens de communication interne, l’association a bien communiqué sur la date du déménagement, celle-ci a été plusieurs fois reportée. 

L’École prévoyait une date de livraison du bâtiment en octobre 2019. En conséquence, les discussions et les prévisions concernant le déménagement démarrent 4 mois plus tôt – en juin  ! 

Cependant, suite à des retards dans les travaux, la date est repoussée au 13 novembre. C’est alors qu’il est prévu une première phase de déménagement : celle des bureaux. 

Toutefois, les nouvelles salles de soins n’étant pas prêtes, il était très malcommode d’avoir les bureaux dans un bâtiment et d’aller soigner dans un autre, à 100m de là. D’où un report à mi-décembre pour être à pied d’œuvre avant les fêtes de Noël. Malheureusement, à cette date, quelques travaux de finition se faisant attendre, il apparut impensable de faire subir le stress du déménagement, puis des travaux, à nos chers pensionnaires pour lesquels le fait d’être en captivité est déjà lourd à supporter. Le déménagement fut donc à nouveau repoussé. 

Si les perspectives d’emménagement stimulaient tout le monde, la frustration commençait à s’accumuler, d’autant que le bâtiment Letard semblait rendait l’âme : problèmes d’humidité, d’évacuation des eaux, d’électricité, … De plus, étant les derniers à occuper le bâtiment, la société de nettoyage ne passait plus dans les couloirs ni les bureaux. Mais pas de problème pour les animaux : c’est notre équipe qui nettoie depuis toujours leurs locaux !

Le 10 janvier, le déménagement des bureaux servit d’échauffement et, enfin, arriva le grand jour : le 14 janvier 2020. Le déménagement final comprenant animaux, matériel de soins et matériel technique pouvait commencer !


Le déménagement !

Mardi 14 janvier, un grand nombre de bénévoles arrivent dès neuf heures du matin pour réaliser les soins des animaux et commencer le déménagement. 

Etant donné que des mesures de biosécurité entrent en vigueur dans le bâtiment Nocard dès que le premier animal en passera la porte, c’est tout d’abord le matériel et la nourriture qui rentrent dans les nouveaux locaux. Il faudra sept heures pour que le déménagement du matériel et l’aménagement des salles soient terminés. 

Le premier animal (un hérisson) passe enfin la porte de Nocard à 17h16 ! Suit une longue caravane de porteurs de boîtes de transport. En soirée, tout notre bestiaire a trouvé sa place sur les étagères et dans les box. 

Merci infiniment à tous ceux qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour concrétiser enfin ce merveilleux changement !

previous arrow
next arrow
Slider


Adieu Letard, bonjour Nocard ! 


Le bâtiment Letard n’était plus dans sa prime jeunesse et c’est bien naturel : il a tout juste 60 ans d’existence. Cela faisait vingt-cinq ans qu’il abritait le centre et il a servi d’hôpital à près de 39 000 animaux ! Excusez du peu.

Les différentes salles et secteurs se sont agrandis et spécialisées au fil des ans, pour arriver à la configuration que nous connaissons actuellement. 

C’est-à-dire la salle « Oiseaux », la salle « Mammifères », la salle « Rapaces » (ou Animaux sensibles), la « Grande hospitalisation » pour les gros animaux tels que les cygnes, renards, etc., la salle « Hibernation » pour les hérissons … et bien sûr l’infirmerie et le bloc opératoire.
Sans oublier le grand grenier qui servait à stocker le matériel et la nourriture, et notre secteur « Volières et enclos » juste derrière le bâtiment. 

previous arrow
next arrow
Slider

Si nous retrouvons toutes les salles dédiées dans le nouveau bâtiment, il y une nouveauté très appréciée : la cuisine ! Sa nécessité se faisait de plus en plus sentir. Car avec le nombre d’animaux grandissant chaque année, une salle réservée à la préparation de l’alimentation est donc un vrai plus. 

previous arrow
next arrow
Slider

Nouveau bâtiment, nouvelles pratiques dans un espace où toutes les salles sont rassemblées et ont été conçues pour leur destination. Un confort de travail sans comparaison avec celui du passé et qui ne peut que profiter aux animaux !